CODES D’ÉTHIQUE / DE CONDUITE DES ATHLÈTES

CODE D’ÉTHIQUE DES ATHLÈTES – CLUB:

1. Je pratique l’athlétisme pour m’amuser et avoir du plaisir.

2. Je fais des efforts à la mesure de mes capacités et je participe honnêtement au travail collectif.

3. Je mets l’accent sur ma progression personnelle plus que sur la victoire.

4. Je favorise une ambiance dynamique et l’esprit d’équipe lors des entraînements et des compétitions.

5. Je respecte les autres en tout temps (coéquipier.e.s, concurrent.e.s, entraîneur.e.s, accompagnateur.trice.s, officiel.le.s).

6. J’utilise un langage correct et approprié en toute circonstance.

7. J’écoute la personne qui parle (entraîneur.e, officiel.le, autre athlète) et je respecte ses consignes.

8. Je respecte les horaires des entraînements et des compétitions.

9. À l’entraînement comme en compétition, je garde en bon état les locaux et le matériel.

10. Je préviens les entraîneur.e.s lorsque je ne peux pas être présent lors des compétitions ou pour une absence prolongée à l’entraînement.

11. Je transmets l’information provenant du Club à mes parents.

12. En compétition, j’encourage et je félicite mes coéquipier.e.s.

13. En compétition, je félicite les autres concurrent.e.s et je remercie les officiel.le.s (pour les concours) après l’épreuve.

14. En compétition, je porte les vêtements du Club.

15. Je respecte les règlements du Club (dont le présent code d’éthique) et ceux des Fédérations sportives qui encadrent la pratique de l’athlétisme.

 

CODE DE CONDUITE DES ATHLÈTES – FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE D’ATHLÉTISME:

Les athlètes sont ceux à qui est dédiée toute l’attention des intervenants. Cependant, ils doivent également, pour leur plus propre bien et celui de la collectivité, s’engager à se comporter de façon responsable.

L’athlète doit s’engager aux règles de conduite suivantes :

Observer rigoureusement les règles du jeu et la charte de l’esprit sportif.

Contrôler ses émotions. N’utiliser aucune forme de violence physique ou verbale dans le but d’intimider ou provoquer ses adversaires ou ses coéquipiers, que ce soit sur la piste ou hors de la piste.

Traiter les gens autour de soi avec respect sans égard à leur sexe, habiletés, race, langue, nationalité ou condition sociale. À cet égard, éviter par ses propos ou son comportement, de ridiculiser ou d’abaisser ses adversaires, ses coéquipiers de club et tout intervenant.

Dans la victoire, comme dans la défaite, garder à l’esprit que l’effort, le respect des autres et des règles, l’intégrité et la camaraderie demeurent les éléments les plus importants à considérer et à valoriser.

Refuser d’utiliser des moyens illégaux pour tenter de remporter la victoire. Respecter les règles du jeu ainsi que ceux à qui incombe la responsabilité de les faire appliquer.

Accepter que son entraîneur ait à prendre des décisions dans le but de favoriser les meilleurs intérêts de sa personne.

Comprendre et accepter que les erreurs fassent partie du jeu. Ces erreurs peuvent provenir de soi, de son entraîneur, des officiels ou de ses coéquipiers. Éviter de critiquer ceux qui pourraient en commettre.

En tout temps, respecter le bien d’autrui et éviter tout vol ou acte de vandalisme.

Refuser et ne pas tolérer l’usage de drogues, de médicaments ou de quelconques stimulants dans le but d’améliorer la performance.